samedi 22 juin 2013

996 - Á Lady Gaga

Lady-Gaga, les rythmes diaboliques de ton luth de feu font dégueuler de bonheur pourri les Dupont américanisés que tu veux enflammer de tes vers sépulcraux.

Lady Gaga, ton vagin corrompu où niche la vermine putride est le rêve inaccessible des gogos,  larves humaines hypnotisées par tes regards de cadavre dansant.

Ta musique est  douce aux oreilles des initiés de l’ordure, elle suinte l’exquise perdition, brille comme la démoniaque bêtise, résonne dans l’air toxique qui t’entoure, lugubre et assourdissante tel l’airain de la damnation, rappelant les cloches de l’enfer, tes petites chéries vibrantes logées au fond de ton utérus.

Belle fille du caniveau, Lady-Gaga, admirable ogresse linéale parée de tranches de viande, macchabée à la bouche de dégénérée par où sort le parfum d’un scandale formaté, tu es une morte affamée de mort, une jolie chamelle recousue assoiffée d’urine des bas-fonds cosmiques attirant à tes orifices les vers de tous calibres.

Adorable mythe cornu, Lady-Gaga réjouis-toi car tu es la grande profanatrice des consciences pubères, la violeuse d’âmes blanches,  la saigneuse d’agneaux et la reine de toutes les putains de la Terre.

Contre ta face rayonnante de coche stellaire qui fait bander le fumier, d’impératrice de la Connerie, de pharaonne de la vacuité “mortadellement” érigée en culte charcutier à travers piercings, tatouages et ramollissements cérébraux, j’applique l’or vif, tranchant et douloureux mais rédempteur de l’izarification.

Pauvre fille, que mon sceptre purificateur perçant tes sombres profondeurs te donne des ailes et t’élève, que mon verbe lumineux allège tes viscères surchargés d’obscurité, que ma plume subite te fasse abandonner tes sinistres semelles de mort qui te font marcher dans la merde !

VOIR LES TROIS VIDEOS :

https://www.youtube.com/watch?v=dk2n7bbzEo4

http://www.dailymotion.com/video/x3id8wa_lady-gaga-tu-es-une-coche-putride-raphael-zacharie-de-izarra_shortfilms

https://www.youtube.com/watch?v=RPRE5E27gcE

https://www.youtube.com/watch?v=pkzcy7-wP3c

vendredi 21 juin 2013

995 - Vive l'hétérosexualité !

La joie conjugale prioritairement, totalement, définitivement, rayonne dans le couple hétérosexuel.

Modèle naturel infaillible et glorieux issu d’un principe divin consistant en l’harmonie suprême entre le mâle et la femelle, l’hétérosexualité -ou normalité sexuelle- représente, dans toute la Création, l’exemple unique -et par conséquent le plus sain qui puisse exister-, de l’union matrimoniale.

Hommes, voyez comme la femme est belle avec ses appas, ses délicatesses, sa soumission, ses lignes et ses courbes, ses cheveux longs dans le vent. Et vous les élues, vous vous blottissez contre vos maîtres car ils sont forts, virils, puissants, courageux et intelligents et vous avez raison !

L’équilibre parfait de l’hyménée est dans le mariage hétérosexuel.

L’amour entre un homme et une femme est  miraculeux car il est procréateur. Les hétérosexuels donnent la vie. Adam et Eve sont des dieux lorsqu’ils unissent leur sexe.

Quoi de plus parfait dans la sexualité que le jeu nuptial entre Mars et Vénus ?

Les amants sainement conformés, divinement constitués, correctement orientés, autrement dit les filles et les garçons jouissant ensemble, sont les plus heureux au monde.

Entre le soleil et la lune c’est l’accord cosmique. L’un désigne de son sceptre éclatant le linéal objet de ses désirs, l’autre succombe sans rechigner aux élans souverains de l’astre-roi... Le lion féconde la consentante proie qui l’aime et enchante l’azur de son long et rauque rugissement de satisfaction, et tout est bon, beau et serein sous la Voie Lactée.

Quand le seigneur auréolé de sa crinière honore celle que le Ciel a faite  docile afin qu’elle se mette à ses pieds, de grandes choses s’ordonnent et s’accomplissent au-dessus de leur tête.

La conjugaison charnelle du masculin et du féminin fait même chanter les anges.

Ces asexués haut placés se réjouissent en effet de voir deux anatomies opposées et complémentaires ne faire plus qu’une seule fleur dédiée à l’éternité, à l’infini, à la beauté et que l’on nomme HÉTÉROSEXUALITÉ.

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=9tJ8EmtAMn4&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=h6KsbKZOGwI

https://www.youtube.com/watch?v=BZe6cO-8s-0

https://www.youtube.com/watch?v=x6hoadP0Tjg

http://www.dailymotion.com/video/x51x1h7

dimanche 16 juin 2013

994 - Calomnies et hérésies homosexuelles

De nos jours dès que l’on exprime des points de vues contraires aux points de vues officiels, on est fasciste ! Il n'y a plus de débat d'idées qui soit acceptable : tout a été lissé, aseptisé, normé !

La moindre “aspérité” est considérée comme subversive.

Mes positions sur le mariage des homosexuels sont d’une absolue banalité : dans toutes les cultures l’écrasante majorité des hommes et des femmes sur cette planète -depuis la nuit des temps et actuellement plus que jamais- perçoit naturellement, culturellement, socialement, intellectuellement, affectivement comme allant de soi ces vérités universelles que je rappelle en  des termes sensés, basiques, raisonnables et intègres. Il n’y a d’ailleurs aucun courage de ma part à énoncer de tels poncifs tant ils sont ancrés dans les esprits, adoptés sainement dans les moeurs, enracinés de manière innée dans les coeurs, les mentalités, les sensibilités...

Pourtant mes adversaires transforment mes paroles parfaitement ordinaires, communes, courantes en discours “réactionnaire” et me qualifient d’anti-social, de raciste, d’intolérant et finalement me considèrent comme dangereux pour la démocratie.

Rien que cela.

Le mariage légal entre deux hommes est choquant, aberrant, anormal pour tout homme réfléchi et de bonne foi. Ces pures évidences admises et reconnues instinctivement par toutes les sensibilités : humaines, chrétiennes, bouddhistes, musulmanes, athées, républicaines, royalistes, communistes, capitalistes, à l’Est, à l’Ouest et du Nord au Sud, bref partout où règne la bonne éducation tout court, l’honnêteté et le sens commun, ces pures évidences disais-je sont à leurs yeux des injures à la démocratie !

Ils dénigrent les sentiments humains les plus ancestraux, ostracisent les individus ayant de simples et sains réflexes hétérosexuels, contestent les principes biologiques, psychologiques et moraux les plus fondamentaux, calomnient les gens dont les comportements sont inspirés par la prééminence génitale, l’héritage génétique, la conformation physiologique majoritaire, la  tradition, la décence, voire la vertu qu’ils s’efforcent d’ailleurs presque toujours de tourner en dérision.

La clairvoyance, l’affectif, les sens, l’ordre héréditaire des éléments, les merveilleuses inventions de la Création, les fleurs, les insectes, les mammifères, partout sur les terres, dans les mers, les airs, la sagesse et même la folie : tout plaide pour l’hétérosexualité, tout été conçu pour l’union du mâle et de la femelle ! A part le cas de l’escargot me rétorqueront les adeptes de l’homosexualité érigée en norme...

Certes.

Sauf que l’escargot ne fait pas encore les lois dans les mairies de la république française.

Ils veulent que leur exception fasse autorité et l’imposer comme priorité à l’Univers entier. Ils trouvent même dans les aberrations de la nature des justifications fallacieuses en faveur de leur anormalité (dans les cas de l’homosexualité animale par exemple qui n’est d’ailleurs même pas de l’homosexualité à proprement parler mais de la simple confusion).

Etre contre le mariage des homosexuels ce n'est pas être fasciste, c'est être sain d'esprit, sensé, équilibré. C’est tout bonnement être en accord avec les lois et principes de ce système naturel, universel, éternel, cosmique, qui nous a tous donné la vie.

L'homosexualisation imposée de la société (et ce dés l'école primaire à travers la “sensibilisation citoyenne” des enfants à l’égard de l’homosexualité) est une atteinte fondamentale à la liberté de pensée et à la sensibilité des individus, un conditionnement démoniaque des consciences dans le but d'instaurer une république dénaturée où les citoyens ne seraient plus que des pions dociles au service de puissances cyniques et malfaisantes, voilà ce que je crois même si je suis ici peut-être dans l’erreur.

Certes il est possible que je me trompe sur les finalités de cette homosexualisation de la société car je ne connais pas tous les rouages, intrigues et secrets politiques de ces désordres orchestrés en hauts lieux, mais le fait est là : il y a une réelle et vaste manipulation de la population de la part des autorités visiblement sous influence de lobbys douteux.

Certains détracteurs me soupçonnent d’être un bougre refoulé tant mon raisonnement leur semble risible, caricatural. Que je sois homosexuel ou non cela ne change rien. Mon argumentation reste valable. En effet je suis peut-être homosexuel assumé ou refoulé, et alors ? Cela n'enlève rien à la validité de ma pensée, bien au contraire car si je suis homosexuel et que je tiens de tels propos cela prouve que mes idées ne sont pas conditionnées par ma sexualité mais par ma raison. Et en cela mon apologie de l’hétérosexualité gagnerait en crédit car je jugerais la question non selon mes penchants personnels mais selon la règle congénitale  humaine et animale gouvernant notre monde. Et par conséquent contre mes intérêts égoïstes.

Pour résumer, et je parle de ma propre expérience puisque la gendarmerie de Sillé-le-Guillaume m’a embarqué et auditionné hier pour le seul motif que je défendais ces présents arguments, lorsqu’un individu isolé souhaite défendre les causes les plus certaines, les questions les plus criantes, les affaires les plus honnêtes il est contrôlé, interrogé, fiché, car suspecté de troubler l’ordre public.

Ainsi vont les choses dans ce monde d’aujourd’hui.

VOIR LA VIDEO SUR RUTUBE :

https://rutube.ru/video/6a7416b6faddba2f6a1658b293516ff8/

vendredi 14 juin 2013

993 - Largesse insoupçonnable

La lèvre molle, l’oeil sinistre, le visage sec et les mains moites, la dévote observe avec une attention morbide le cadavre de son époux.

Demain il faudra dûment inhumer ce qui fut le souffre-douleur préféré de sa longue vie maritale de vierge hargneuse. Et son pire fardeau tout la fois.

Dès le lendemain elle est à pied d’oeuvre : avec sa toilette d'un autre siècle, son odeur de naphtaline et ses dents jaunes, la vieille vache rumine dans la salle d’attente des pompes funèbres.

Tout chez ce serpent chaste transpire l’intérêt, l’avarice, la mesquinerie.

Non contente d’être passablement laide, fort austère et particulièrement cinglante, elle cultive une mentalité archaïque de vieille demeurée haïssant la beauté, la joie et l’amour.

Mais la crotale desséchée est heureuse ainsi, totalement épanouie dans son existence glaciale.

Elle n’a jamais connu de plaisir. Elle déteste le plaisir, à part bien entendu celui, honnête, d’enterrer ses voisins, de dénoncer les “voyous” de son quartier (n’importe qui dont le seul tort est de rire) ou de cracher sur ces “salopes” qui passent sous sa fenêtre (c’est à dire toute femme belle et heureuse).

Assise dans la petite pièce feutrée, les effluves rances venus du salon funéraire à proximité la ravissent, flattant son goût pour la mort, la maladie et les larmes... Bercée par l’odeur du malheur, elle médite voluptueusement sur le devenir du macchabée enfermé dans son cercueil qu’elle vient d’abandonner aux agents du service funèbre moyennant le prix le plus bas de leur catalogue.

Soudain l’employé des pompes funèbre sort la vipère de sa rêverie macabre : il y aura un supplément à payer à cause d’un problème de surpoids du détesté défunt. Il faut venir signer un document dans le bureau.

Alors la cracheuse de venin se lève, serre rageusement son sac à main contre son flanc flétri et, dans un signe de joie ou de colère mal retenue (on ne sait pas trop bien sur le moment) laissant apparaître toute l’ampleur de sa dentition douteuse, écarquille ses yeux de reptile et s’exclame contre toute attente :

- “Payer un supplément pour l’enfouir encore plus profondément, plus sûrement, plus sombrement dans la terre,  payer un surplus pour engraisser les vers du cimetière, vous donner un peu plus de sous pour une cause comme celle-ci au lieu d‘aller les dépenser pour des bagatelles ? Ha ! oui alors là c’est un vrai bonheur !”

VOIR LA VIDEO :