samedi 11 août 2007

757 - Le baiser de la lune

La lune me tira du lit.

Dans mon sommeil agité, je ne cessai de lui jeter des regards troubles. Il fallait bien que je succombe... C'était l'été, je fus bientôt sous les étoiles en pleine campagne, ahuri. Je m'égarai vers la sylve. Quelque volatile de nuit frôla ma tempe, mais je ne vis rien dans la nue. Rêveur, j'imaginai alors la caresse triste de Séléné sur mon front. Tout en songeant de la sorte, j'errais vers les bois. Autour de moi, un grand silence. Et moi, hagard, hanté par une présence astrale irradiante, douce et vénéneuse, je cheminais le regard divaguant entre sol et zénith, le pas alangui.

Étendant dans les airs son grand voile d'éther, le spectre semblait projeter sur le monde ses songes silencieux et blafards. L'ordre cosmique s'ébranla dans ma raison ensorcelée par l'astre : je me demandai si je ne faisais pas partie des fantasmes sidéraux imaginés par ce globe luisant... Dans mon demi sommeil je le crus un instant. Tel une silhouette née des rêves de la lune, un pantin d'ombre et de nuée issu de ce crâne argenté errant au firmament, j'eus l'impression d'appartenir à cette tête pâle glissant dans l'empyrée...

Puis, dans un grand vertige où je vis tournoyer les constellations, je perdis connaissance. Ou plutôt je m'endormis d'un sommeil brutal et étrange. Je me réveillai avant l'aube, frissonnant parmi les herbes imprégnées de rosée.

Machinalement je passai la main sur mon front engourdi. J'eus la sensation d'y essuyer un sang funeste ou quelque écume mystérieuse. Retournant ma main d'un geste fébrile, je vérifiai.

jeudi 9 août 2007

756 - Les mâles honnêtes

Le NET est le terrain d'action privilégié des marchands d'illusions et d'amour frelaté pour mâles esseulés de tous horizons. Ainsi l'imbécillité de ces hères en quête de femelles stéréotypées est largement exploitée par les profiteurs en ligne très bien organisés. Ces derniers, sans la coupable et active complicité de tous les mâles crédules de la toile à qui ils s'adressent, ne pourraient pas prospérer comme ils le font. La sottise des hommes excités en quête "d'amour" est bien évidemment la clé du succès de tous ces vendeurs de mirages.

Comment un homme normal, raisonnable, sensé peut-il devenir subitement crétin au point de s'inscrire -moyennant finance- chez MEETIC et autres sites de rencontres du même genre ? Soit-dit en passant, sites dit "génériques" formatés à l'image de TF1 dans le but de ratisser large.

Dans la rue des panneaux publicitaires vantent les mérites de MEETIC en montrant la photo d'une femelle (très sûre d'elle et semblant sortir tout droit d'un concours de mannequinat) censée tomber potentiellement dans les bras de ces mâles insignifiants qui s'inscriront sur le site...

Des ficelles aussi énormes parviennent donc à tromper des gens à priori structurés, à duper des êtres pensants, à anéantir le sens critique de citoyens responsables ?

Des hommes sans imagination sont ainsi persuadés que grâce à MEETIC leur petite personnalité, leurs aspirations minables, leur calvitie fièrement assumée, leur paresse cérébrale, leur misère sexuelle et leur indigence amoureuse intéresseront des jeunes femmes de grande classe, exigeantes et superbes... Et ils s'inscrivent. Et ils payent.

Et ils trouvent cela normal.

Les seuls vrais gagnants sont les responsables de ces célèbres et honorables sites de rencontres ayant "pignon sur WEB" comme MEETIC, la référence en matière d'exploitation de la bêtise du mâle moyen.

En s'adressant à des mâles communs, au tout venant du sexe fort, à des hommes de la rue gavés de stéréotypes sur la relation amoureuse, à la réflexion sommaire et peu exigeants quant à la manière de se faire séduire par les publicistes, enclins à se faire plumer pourvu que cela se fasse avec le soutien de grands panneaux publicitaires très officiels, publics, reconnus, ces nouveaux entremetteurs industriels -véritables brasseurs de masses et de vent- ont trouvé un filon à grande échelle, LE filon inépuisable par excellence : la bêtise masculine.

VOIR LA VIDEO :

https://rutube.ru/video/118e1955e9db1bbecee0ecab09a94d1f/